Fil d'actus
Accueil > Non classé > Journée de la Femme : les livres féministes à ne pas manquer

Journée de la Femme : les livres féministes à ne pas manquer

simone-de-beauvoir

En cette 39e journée du droit des femmes, nous vous avons concocté une sélection de huit ouvrages féministes à ne pas manquer. Classiques, livres sociologiques et même bandes dessinées… Parlons des femmes dans toute leur splendeur !

#1 Le Deuxième sexe, Simone de Beauvoir

Un classique de la littérature féministe, porté par la figure emblématique du mouvement : Simone de Beauvoir. Publié pour la première fois en 1949, au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, cet essai existentialiste et philosophique est absolument incontournable. Riche en références sociologiques, littéraires mais aussi médicales et biologiques, cet essai en deux parties soutient la thèse existentialiste pour démontrer que la femme n’est pas tributaire d’un destin tout tracé, mais affranchie de tout déterminisme biologique, construit sa vie jour après jour en faisant ses propres choix « On ne nait pas femme, on le devient ». Cela vous semble logique ? En 1949, cela ne l’était pas.

#2 Une Chambre à soi, Virginia Woolf

On ne peut parler de féminisme dans la littérature sans évoquer Virginia Woolf, écrivaine anglaise emblématique du XXe siècle. Dans cet essai, elle met en évidence le fait que les plus grands auteurs de littérature classiques sont pour la plupart des hommes… Pourquoi cela ? Parce que les femmes ont été pendant trop longtemps dépendantes de leurs maris et réduites au silence, et qu’elles n’avaient donc pas de chambres à elles, pour s’isoler et s’adonner à la réflexion et à l’écriture. Ce pamphlet adopte un point de vue singulier et nous dresse la liste de toutes les choses que les femmes avaient à faire et qui les ont éloignées de la création artistique et de l’expression de leur pensée.

#3 Fausse route, Elisabeth Badinter

Femme de lettre et auteure de plusieurs livres sur le rapport homme/femme et la condition de la femme, Elisabeth Badinter prête son style parfois ironique mais toujours brut et marquant à la critique de l’avancée du mouvement féministe. Dans cet ouvrage sorti en 2003, elle met en garde contre les “pièges où ne pas tomber sous peine d’y perdre notre liberté, de freiner la marche vers l’égalité et de renouer avec le séparatisme”. Quelle stratégie adopter pour faire avancer la lutte dans le bon sens et ne pas amorcer une détérioration des relations hommes/femmes ? N’en déplaise à certaines féministes, selon Elisabeth, nous ne sommes pas loin de faire fausse route.

#4 La Domination masculine, Pierre Bourdieu

Considéré comme le plus grand sociologue français du XXe siècle, son livre sur la domination masculine a été publié en 1998. Non, il ne s’agit pas de faire l’apologie de la supériorité masculine dans notre société mais bien de dissoudre les acquis que l’on a tous dans nos inconscients, à propos des activités et des tendances que l’on impose aux filles ou aux garçons. Dans cet ouvrage éclairant Pierre Bourdieu tente d’expliquer les raisons pour lesquelles nous assignons un rôle prédéterminé aux femmes et aux hommes, perpétuant ainsi la domination des hommes dans toutes les sociétés humaines.

#5 King Kong Théorie, Virginie Despentes

Pornographie, prostitution, viol… Nous abordons-là un tout autre registre avec Virginie Despentes. Dans cet essai publié en 2006, l’auteure nous donne son constat virulent sur la condition sexuelle de la femme des années 2000. Mélangeant vécu et réflexions personnelles, Virginie Despentes ne mâche pas ses mots et s’adresse aux femmes comme aux hommes pour clamer que “l’idéal de la femme blanche séduisante qu’on nous brandit tout le temps sous le nez” n’existe pas. King Kong Théorie semble proposer un nouveau genre de féminisme, alors accrochez-vous, cet ouvrage risque de vous secouer !

#6 Un Corps parfait, Eve Ensler

La dictature de la beauté, ça vous dit quelque chose ? Le titre du nouveau livre d’Eve Ensler (après Les Monologues du vagin) met les femmes nez à nez avec leurs complexes et leur mépris envers le corps féminin. L’auteure pointe du doigt la tyrannie de la beauté, à la fois subie et entretenue par la gente féminine. L’objectif ? Une prise de conscience générale grâce aux portraits de plusieurs femmes qu’elle dresse avec humour : certaines luttant contre ce diktat de la beauté, d’autres capitulant ou n’en étant pas conscientes… Après tout, qu’est-ce qu’un corps parfait ?

#7 Commando Culotte, Mirion Malle

Un peu de légèreté dans ce monde de brutes… Avec cette bande dessinée haute en couleur et en humour, Mirion Malle adapte les notes et les dessins de son blog (http://www.mirionmalle.com) dans un livre mettant en évidence les clichés sexistes véhiculés par les médias, le cinéma, et toute la culture populaire. Elle dissèque avec humour les idées reçues classiques sur les genres, avec humour oui, mais surtout avec une précision et une justesse appréciables. Venez explorer les dessous du genre et de la pop-culture, c’est avec Mirion Malle que cela se passe !

#8 Journal d’une Femen, Michel Dufranne et Séverine Lefebvre

Durement ciblées et critiquées par les médias ces dernières années, le groupe activiste des Femen est au centre de cette bande dessinée. Après plusieurs journées passées au coeur même de l’organisation des Femen, dans leur combat pour la cause féministe, les auteurs Michel Dufranne et Séverine Lefebvre ont écrit et dessiné l’histoire d’Apolline. A travers son histoire et sa vie quotidienne, ils dépeignent ici la cruelle prise de conscience d’une femme qui se rend compte que le machisme est partout : au travail, dans le métro, et même au sein de sa vie privée… Ils nous ouvrent les yeux sur les tenants et les aboutissants d’un choix de vie activiste, avec tous les doutes et les dangers que cela implique.

Océane Viala

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !