Fil d'actus
Accueil > Non classé > Comment construire un personnage de roman

Comment construire un personnage de roman

La semaine dernière, nous vous donnions des conseils pour vous lancer dans l’écriture. Cette semaine, nous vous proposons un exercice plus spécifique : créer un personnage crédible et devenir un véritable pygmalion.

*Pour le bien de cet article, notre personnage s’appellera Louis

Réaliser sa carte d’identité

carte-identite

Commencez par réaliser la carte d’identité de votre personnage : nom, prénom, âge, date de naissance, taille, poids, couleur des yeux, cheveux, etc. Vous avez un premier aperçu de Louis. Maintenant, étoffez et complétez ces informations : quel est son lieu de naissance, qui sont ses parents et quelle relation entretient-il avec eux, qui sont ses frères et sœurs et quelle est sa place au sein de la famille. Louis est-il marié ? A-t-il des enfants ? Des petits-enfants ?
Poursuivez ensuite avec son éducation, les écoles qu’il a fréquentées et dans quelles villes, comment sa scolarité s’est déroulée, quelles étaient ses relations avec les autres enfants et comment se comporte-t-il en société ?
S’il est adulte dans le présent de la narration, quel est son travail, sa situation financière ? Ces détails peuvent expliquer certains comportements, comme une vive jalousie à l’égard d’un supérieur hiérarchique dans le cas où Louis peinerait à joindre les deux bouts.

Dessiner son apparence

visage

La carte d’identité de Louis ne vous donne que les éléments de base pour commencer. Cette étape vous permet de détailler le physique de votre personnage. En tant qu’auteur, vous devez parvenir à le visualiser pour lui faire accomplir des actions. Dans cette optique il vaut mieux savoir, de façon plus ou moins définitive, à quoi Louis ressemblera. Chaque partie du corps doit être définie, de la forme du nez à la taille des mains. Laissez libre court à votre créativité et ne vous contentez pas du minimum. Le but est de rendre vos personnages réalistes. Pour ce faire, n’hésitez pas à leur donner des signes distinctifs, comme une cicatrice. Vous pouvez vous entraîner à décrire un ami ou votre personnage de série préféré.
Ensuite, décrivez son attitude et son allure. S’il traîne les pieds en marchant, cela peut être révélateur d’une mauvaise estime de soi, ou inversement, s’il marche le torse bombé…. D’ailleurs, comment s’habille-t-il ?

Dessinons : Louis, 24 ans, a de grands yeux noirs soulignés par des sourcils denses et sombres, des cheveux bruns bouclés mi longs dissimulant de minuscules oreilles, un nez aquilin et des lèvres particulièrement charnues (qui lui valurent dans son enfance le surnom de « Louise »). Grand, élancé et sec (« maigre comme un coucou » si l’on s’en tient à sa mère), Louis est complexé par sa silhouette et tout particulièrement par ses jambes, anormalement longues par rapport à son buste.

Caractériser sa personnalité

La personnalité est l’élément le plus difficile à créer, mais ne vous laissez pas décourager. Commencez par dresser une liste des qualités et des défauts de Louis. Ensuite, donnez-lui un but à long terme et un but à court terme. Par exemple : Louis souhaite devenir avocat (but à long terme), mais il lutte contre la dépression et aimerait avant tout réussir à sortir du lit et aller mieux (but à court terme). Pour vous aider, faites la liste de ses motivations, ou au contraire de ce qui l’empêche d’avancer. Mettez-le face à des obstacles et imaginez sa façon de réagir, sans jamais trahir sa personnalité. Si vous avez donné à Louis la vertu mère de la patience, ne le faites pas sortir de ses gonds à la première occasion. Si vous voulez tout de même qu’il explose, réalisez une montée chromatique pour amener cette réaction naturellement. Par ailleurs, n’hésitez pas à vous inspirer des caractéristiques de personnages existants : Jane (Orgueil et Préjugé) est un exemple de patience et de douceur, Hatsumomo (Mémoire d’une geisha) incarne la jalousie, etc.
Louis doit bien avoir des petites habitudes, ou des manies, comme se ronger les ongles, ou bien faire le lit dès son réveil ? Et quels sont ses passions et ses rêves ? A-t-il eu l’opportunité de les concrétiser ? Définir toutes ces petites choses donne de la profondeur à votre personnage : Sherlock Holmes parle vite et est adepte de drogues dures, Gatsby ment constamment, Hermione a toujours un livre sur elle. Des détails, sans lesquels nos personnages favoris ne seraient pas ce qu’ils sont.
Si Louis doit être construit de manière cohérente, n’oubliez pas qu’il est malgré tout humain, autorisez-le parfois à être illogique et vulnérable, à faire des erreurs, à être contradictoire, du moment que cela reste vraisemblable. Inspirez-vous des gens autour de vous.

Définir l’état émotionnel

La personnalité et les émotions sont deux éléments bien distincts. Dans l’état émotionnel, on peut regrouper les maladies mentales, comme la dépression, mais aussi la manière dont Louis se perçoit. A-t-il une bonne opinion de lui-même ? Est-il logique et rationnel ou bien impulsif et rêveur ?
Puis, identifiez ses forces et ses faiblesses.

Créer son passé (sans nécessairement le dévoiler aux lecteurs)

Il vous faut désormais écrire l’histoire de Louis. Si c’est le personnage principal, et que l’histoire ne commence pas à sa naissance, le lecteur a besoin de connaître ses origines, son déterminisme. Pour vous aider, vous pouvez très bien créer une frise chronologique pour chaque personnage, de la naissance au présent de la narration. Inscrivez-y tout ce qui est important, année par année, tout en détaillant les faits les plus marquants. Par exemple : si vous écrivez une fiction contemporaine, ne passez pas à côté de la maison d’enfance de Louis, c’est peut-être là que ses parents vivent encore et l’endroit où il se sent le mieux. Ce sont tous ces petits détails qui vont le rendre tangible dans l’esprit du lecteur.

Contourner les portes ouvertes

Le lecteur n’est pas dupe : les personnages stéréotypés, interchangeables d’un livre à l’autre sont lassants.
Le beau blond ténébreux, la jeune fille timide qui porte des lunettes et a le nez plongé dans ses bouquins, secrètement amoureuse du beau blond ténébreux, etc, changez les ingrédients et inventez votre propre recette ! Vos personnages doivent être complexes et uniques.

Félicitations ! Vous avez désormais toutes les clés en main, il ne tient plus qu’à vous de créer votre Louis. Un dernier conseil, mais pas des moindres : à chaque fois que vous créez un détail, demandez-vous « pourquoi ? ». Une question qui vous rendra intarissable.

Camille Cantenot

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !