Fil d'actus
Accueil > Non classé > Comment faire aimer les classiques de la littérature française (ma gueule) ?

Comment faire aimer les classiques de la littérature française (ma gueule) ?

Wesh, Lecthot te salue, hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère ! T’as déjà probablement rencontré ces rageux de la vie qui t’ont dit : « Comment ? Tu n’as pas lu Andromaque de Racine ? Même pas Notre-Dame de Paris ? Non ?! Tu ne sais pas qui est Albertine ? Mais qu’est-ce que peuvent bien t’apprendre tes professeurs… Je te conseille d’arrêter de jouer à la console ! »

Les auteurs Quentin Leclerc (à gauche), Michel Pimpant et Jean Rochefort.

Les auteurs Quentin Leclerc (à gauche), Michel Pimpant et Jean Rochefort.

Qui que tu sois, jeune lycéen(e) accroc à Snapchat et à un mois de ton bac de français, celui ou celle qu’on traite toujours d’inculte en famille, ou au contraire le prof-dictionnaire à la recherche du fou rire salvateur, Lecthot vient à ta rescousse te glisser des petits conseils façon schibboleth du commando Rambo #bataillondelaPléiade. À ne pas se méprendre, on n’est pas venu faire faire le tapin à la langue française, mais la saper jean, Nike SB, petite casquette pour que tu la trouves plus fraîche. En mode Bobo, le Pascal le grand-frère des poètes, maudit jusqu’à la moelle, on va te refiler comme un vieil herpès le goût des classiques. Une dinguerie dont même Alain Rey n’a pas idée !

De la gonflette pour ton cerveau
d
e l’exercice pour tes zygomatiques

Ceux-là, tu les connais forcément, c’est les stars des hypo-kâgneux, les idoles cachés de tes profs de français, les kaira version printemps des poètes. Le nom de leur crew ? Les Boloss des Belles Lettres. Leur but ? « La Littérature pour tous les Walouf ». Posey sur leur canapé, Quentin Leclerc et Michel Pimpant se défoulent à traduire et résumer les grands classiques chéris de ta grand-mère à coup de punchlines stratosphériques. Tout y passe, sans ordre logique, un kiffe monumental : Madame Bovary, Voyage au bout de la nuit, Les Liaisons dangereuses, la Poésie de Rimbaud dont l’article débute par : « la cefran a un incroyable talent magueule ». Une rigolboche de bonhommes pour les petits et les grands jusqu’à t’en mouiller le froc. Du verlan, de l’argot, des références à NRJ croisées à celles de la MJC de ton quartier. Abd Al Malik en aurait dit : « Ça, c’est du lourd.» Selon certaines rumeurs, Flaubert leur aurait répondu : « Madame Bovary, c’est moi.». Mais ça n’a rien à voir. Bref, comme tout bon dealer qui se respecte, on te lâche la came : Bolossdesbelleslettres. Ici un extrait de Voyage au bout de la nuit de Céline :

« en fait c’est l’histoire d’un keum qui se pointe dans l’armée en irak comme ass il se fait iech il décide d’aller tataner de l’afghan ou du bosch enfin les ennemis c’est avant la world war tou donc c’est pas les nazis mais bon c’est och quand même et sauf qu’en fait ça lui casse les burnes de faire son chaud à call of du coup il se taille en afrique. aussi il a un pote robinson crusoé qu’il retrouve partout c’est un gros boloss vous verrez après. en afrique le keum héros il fait son gros cissra genre les blacks c’est des bouffeurs de bananes mdr j’avoue j’ai bien golri genre tintin au congo. » Mais là, on te prévient, avec ça, tu vas décoller façon trip sous Jamming. Depuis peu, les deux Boloss des Belles Lettres ont fait appel au King, le seul à pouvoir détrôner le Duc !

Jean Rochefort, pour vous servir.

C’est du petit lait pour tes oreilles, c’est de la substantifique moelle pour ta cervelle, c’est du groove, de la rime, du clash de savants fous, c’est les Boloss des Belles Lettres.

Tous tes classiques sur Youtube

Là, on va te parler de petits nouveaux. Le Mock, aka tes futurs profs pixelisés. Deux anciens d’Hypokhâgne-Khâgne, des gars sérieux, mais pas trop. R.A.S, rien de pompeux. Non. Non. Leur but, c’est de rendre accessible les œuvres classiques à tous les zonards de youtube et tous les écoliers à la dérive. L’étranger de Camus, Dom Juan de Molière, Andromaque de Racine, ainsi que de nombreuses œuvres sont expliquées avec une grande précision. Pourquoi continuer d’aller en cours ? Tous les classiques de la littérature de ta chère patrie, mieux résumés que tous les Wikipédias possibles. Mieux encore, les deux bonhommes entrent dans des réflexions philosophiques et critiques sur la littérature. Et là, ils t’expliquent des choses très très lourdes : le genre d’illumination mystique où tu deviens incollable sur Bakhtine, Genette et bien d’autres prophètes de la littérature. Tu vas jusqu’à comprendre à travers Game of Thrones les différentes philosophies politiques en passant s’il-vous-plait par Kant, Pascal, Machiavel, Platon et Aristote.

Ne ratez pas Le Mock !

Pour les cas qui se pensent désespérés

Si vous vous sentez désobligés par la lecture des classiques ou la lecture tout court : Pourquoi ne pas écouter des hommes et des femmes vous lire de grandes et moins grandes œuvres de la littérature ? Il y en aura pour tous les goûts : de Gainsbourg interprétant le poème de Baudelaire « Le serpent qui danse » à Brassens et « les sanglots longs des violons » de Verlaine, en passant par les poèmes d’Aragon chantés par Léo Ferré. Cependant, si ça vous paraît trop ringard et « old school », découvrez aussi la littérature à travers des rappeurs. Et bien oui. Cochez entre autres les poètes de rue comme Oxmo Puccino et son opéra slamé interprétant Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll, ou encore Grand Corps Malade et sa chanson Roméo kiffe Juliette, hommage au dramaturge anglais Shakespeare. N’hésitez pas non plus à écouter l’intégralité des plus grands classiques à travers des enregistrements audio gratuits sur le site littéraureaudio.com. Allez aussi revoir les Disney qui souvent partent d’un classique de la littérature mondiale ou faites-vous offrir une BD adaptant un classique, regardez des films…

Permettez-vous et donnez-vous les moyens d’aimer les classiques de la littérature française.

Mathis Goddet

 

 

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !