Fil d'actus
Accueil > Non classé > Il achète la véritable madeleine de Proust

Il achète la véritable madeleine de Proust

10h. Ce mercredi du 15 juin, la salle était comble. Sous une coupole en verre se tenait la véritable madeleine de Proust, tout juste acquise par Marc Prost pour la modique somme de 24 millions d’euros.

madeleine-de-proust
LA madeleine, « photoshopée » pour l’occasion

Lorsqu’on lui remet la madeleine, l’heureux propriétaire n’est pas déçu, son aspect verdi le réjouit. Marc Prost déclare alors :

Si vous saviez depuis combien de temps j’attends ce moment. Depuis que j’ai lu la Recherche, je cherche et je recherche désespérément la madeleine. Proust est mon maître, en la mangeant, c’est un peu de son génie qui se transmettra.

Parce que oui, l’acheteur a prévu de la manger, au grand damn des adorateurs de Proust. Ceux-ci ont lancé une pétition « sauvez la madeleine » qui a déjà récolté plus de 15 signatures. « C’est une honte, cette madeleine devrait obtenir le statut de patrimoine historique ! » se désole le président du fan-club.

Mais pourquoi commettre un tel acte ? Le jeune homme avoue qu’en plus de son fanatisme, il espère, en mangeant la madeleine sacrée, chasser définitivement le principe même des réminiscences de sa vie.

Les souvenirs, c’est sympa deux secondes, mais à la longue, c’est comme tout, ça devient lassant. J’ai envie de nouveauté.

Le jeune homme a tout prévu. Il veut reconstituer toutes les conditions dans lesquelles Proust a vécu. Il a acheté une maison à Illiers-Combray, rompu avec sa femme, et payé une comédienne pour jouer le rôle de la tante Léonie. Il a également trouvé le meilleur tilleul du pays, pour coller au plus près de son auteur favori. Evidemment, l’acte quasi-divin se passera un dimanche matin.

L’après-madeleine

Nous avons revu Marc Prost quelques heures après les enchères, pour savoir notamment si les réminiscences avaient cessées. A la question que tout le monde se pose « est-ce que la madeleine était bonne ? », l’homme répond « On n’aime que ce qu’on ne possède pas tout entier » avant d’ajouter : « Pardon, quelle était la question ? ».

Aurore Bera

 

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !