Fil d'actus
Accueil > Non classé > Jim Harrison : souvenir d’un écrivain amoureux de Nature

Jim Harrison : souvenir d’un écrivain amoureux de Nature

jim-harrison
Samedi 26 mars 2016, l’écrivain emblématique américain Jim Harrison disparaît à l’âge de 78 ans, stylo à la main. Il laisse derrière lui son œuvre, et son souvenir porté par l’Amérique entière.

Un poète amoureux de la Nature

Jim Harrison répondait à plusieurs surnoms, “Big Jim”, “Gargantua Yankee”, car plus qu’un écrivain, c’était un poète amoureux de la nature, qui fuyait les vertiges des grandes villes. Né le 11 décembre 1937 à Grayling dans le Michigan, il sera toute sa vie amoureux de cet état boisé, feuillu où prospère la nature, et aimera à s’isoler dans son chalet loin des Hommes. Cet amour de la vie sauvage, transmis par ses grands-parents fermiers et son père qui lui apprendra les rudiments de la chasse et de la pêche, se fondra dans toute son œuvre. Si le thème de la Nature, véritable leitmotiv, confère une profonde singularité à son œuvre, celui des sociétés autochtones participe également à forger l’identité de ses écrits. L’auteur se décrivait comme un artiste “parti dans les forêts, près des lacs et des rivières, loin des gens”, et aujourd’hui le New York Times le décrit comme ayant “exploré la nature, la vie de l’esprit et les plaisirs de la chair”. Il partageait sa vie entre l’Arizona où il se livrait à la chasse, et le Montana où il chassait les serpents à sonnette de son jardin.

Une oeuvre dense

L’écrivain Philip Caputo, auteur du best-seller Rumor of War et ami de longue date de Jim Harrison, lui rend hommage. “Il a eu une mort de poète, et avait littéralement un stylo à la main, il était occupé à écrire un nouveau poème”, avance-t-il. “Big Jim” laisse derrière lui le souvenir d’un homme cyclope, éprouvé par un accident qui lui couta un œil lorsqu’il avait 7 ans. Homme au visage marqué, avec un “magnétisme qui attirait des gens de toute sorte”, selon son ami Philip Caputo, il laisse également une œuvre conséquente et remarquable. Vingt et un ouvrages de fiction, quatorze recueils de poèmes, plusieurs essais, mémoires et un livre pour enfant… Jim Harrison a largement marqué le monde de la littérature. L’auteur demeure célèbre pour ses Légendes d’Automne (1979), dont l’une d’elles sera adaptée au cinéma en 1995 par Edward Zwick, avec pour acteurs principaux Brad Pitt, Antony Hopkins et Julia Ormond. L’auteur de Dalva et d’Un bon jour pour mourir, bercé dans son enfance par Dostoïevski et Apollinaire, laissera le souvenir d’un bon vivant, fin gourmet et humble ami de la Nature.

Océane Viala

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !