Fil d'actus
Accueil > Non classé > La littérature prend vie au Louvre

La littérature prend vie au Louvre

louvre

C’est un fait : si la littérature est composée de mots, elle permet au lecteur de se représenter tout un univers, convoquant ainsi son imagination, mais pas uniquement. La littérature va au-delà des mots et au-delà de la lecture : elle est pluridisciplinaire. Si vous en doutez encore, pourquoi ne pas vous rendre prochainement au Louvre ?

Tout le monde connaît le Louvre comme étant un haut lieu de la culture picturale et non littéraire. Pourtant, tous les ans, le musée permet à la littérature de rencontrer d’autres arts, dans une fusion vibrante qui ne peut que laisser le spectateur émerveillé. Ainsi, littérature rencontre mise en scène théâtrale, chorégraphique et musicale, dans le cadre d’un projet intitulé « Spectacle vivant et littérature ». Pour partager leurs productions, tous les artistes ont la possibilité de se retrouver à l’auditorium ou dans certaines pièces dédiées du musée, mais aussi dans le décor agréable et chargé d’histoire qu’est le jardin des Tuileries. Voici le programme :

C’est un mythe, lecture 2

C’est une lecture publique du livre de contes Il était une fois le monde de Mohamed Kacimi et Elsa Solal, faite par Adélaïde Bon, Ariane Dyonissopoulos et Hélène Francisci et articulée autour du thème « C’est un mythe ! », qui fait référence à la première exposition annuelle mise en place par la Petite Galerie, projet lancé par le Louvre pour aider jeunes et plus grands à aborder l’art et à le comprendre. La lecture de ce livre est adressée aux élèves du CM1 à la 5e et aura lieu dans l’auditorium du Louvre le 15 février 2016 de 14h30 à 16h.

Choix de poèmes du XIXe siècle

La séance de lecture portera sur des œuvres de Leconte de Lisle, Hérédia, Hugo et Nerval. Les personnes intéressées pourront se retrouver les 19 et 20 février 2016 au musée national Eugène Delacroix, 6 rue de Furstenberg, 75006 Paris, de 20h à 21h.

Le petit-maître corrigé de Marivaux

Il est là question d’une reprise complète de la comédie en trois actes écrite en prose par Marivaux, dont la première représentation date du 6 novembre 1734 au théâtre de la rue des Fossés Saint-Germain, dans une mise en scène menée par les Comédiens ordinaires du roi. Elle raconte l’histoire du marquis Rosimond, un courtisan qui descend en Province pour se marier à Hortense, la fille d’un comte. Au départ, il se montre d’une désagréable arrogance envers elle, mais il finit par tomber amoureux, alors même que Dorimène, une ancienne amante, décide d’empêcher son mariage. La pièce prendra vie une nouvelle fois, grâce à Clémence Boué, Adeline Chagneau, Judith Chemia, Loïc Corbery de la Comédie-Française, Clément Hervieu-Léger de la Comédie-Française et Daniel San Pedro. Pour la voir, rendez-vous à l’auditorium du musée le 20 février 2016 de 20h à 22h.

Marivaux
Portrait de Marivaux, 1743

L’entretien d’un philosophe avec la Maréchale de *** de Diderot

En assistant à ce spectacle mettant en scène un dialogue écrit par Diderot en 1776 et publié dans la Correspondance secrète de Metra, vous serez témoins d’une véritable réflexion sur la religion, sa place dans la société et son rôle vis-à-vis de la morale. Dialogue surprenant entre un philosophe athée et une mère de famille pieuse, qui prendront pour l’occasion les traits d’Elsa Lepoivre et Clément Hervieu-Léger de la Comédie-Française. Le spectacle aura lieu le 20 mars 2016 à 16h à l’auditorium du Louvre.

Diderot
Diderot par Louis-Michel Van Loo, 1767 (Musée du Louvre)

Œdipe, schlac ! schlac !

Vous connaissez certainement l’histoire d’Œdipe, roi de Thèbes, qui a tué son père et épousé sa mère. Dans ce livre jeunesse, le mythe est repris de manière originale, mettant en scène une classe de CM2 dont l’enseignante décide de mettre en place un projet : celui d’adapter cette pièce de théâtre de renom. Très vite, les élèves, qui n’étaient pas particulièrement intéressés, se prennent au jeu, apportant leur propre touche au mythe que Sophocle nous a fait découvrir. La lecture publique sera faite par Adélaïde Bon, Ariane Dyonissopoulos et Hélène Francisci à l’auditorium, le 11 avril 2016 de 14h30 à 15h30.

Voltaire, Semiramis

Cette pièce écrite en 1748 nous donne à lire la légende de la reine de Babylone, Sémiramis, dont le défunt mari hante les nuits, assassiné sous ses ordres. Pour trouver la paix, il lui faut épouser un autre homme, et son choix se porte sur Arzace, un guerrier attirant qui n’est autre que Ninias, son fils disparu. La tragédie commence. Le spectacle nous est offert par Adeline Chagneau, Loïc Corbery de la Comédie-Française, Maria de Medeiros, Clément Hervieu-Léger de la Comédie-Française et Daniel San Pedro. Pour en profiter, il faudra se présenter à l’auditorium le 25 avril 2016 de 20h à 21h30.

Voltaire
Potrait de Voltaire d’après Quentin de La Tour (vers 1736)

Laclos, Les liaisons dangereuses

Est-il encore besoin de présenter Les Liaisons dangereuses, chef-d’œuvre de la littérature française s’il en est ? Ecrit par Pierre Choderlos de Laclos, ce roman épistolaire constitué de 175 lettres, que l’auteur prétend d’ailleurs n’avoir fait que recueillir, marque le paysage littéraire français dès sa publication en 1782. Les Liaisons dangereuses nous plongent dans la psychologie de deux grands libertins qui ne prennent de réel plaisir que lorsqu’ils dominent et sont les maîtres du jeu : la Marquise de Merteuil d’un côté et le Vicomte de Valmont de l’autre. Au travers de leur correspondance brillante, ils nous prouvent qu’au jeu du plus fort, la victoire n’est jamais certaine. Ce sont Loïc Corbery de la Comédie-Française et Marina Hands qui incarneront les voix de ces deux virtuoses le 23 mai 2016 à l’auditorium, de 20h à 21h30.

Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

Michelle Mbanzoulou

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !