Fil d'actus
Accueil > Non classé > Le prix Jean Monnet de littérature européenne : Matéi Visniec

Le prix Jean Monnet de littérature européenne : Matéi Visniec

Le prix Jean Monnet de littérature européenne a récompensé cette année Matéi Visniec pour Le marchand de premières phrases : roman kaléidoscope publié chez Jacqueline Chambon, groupe Actes Sud. Le poète, dramaturge et romancier franco-roumain succède à quelques grands noms de la littérature européenne contemporaine comme Erri de Luca en 2014 pour Le Tort du soldat publié chez Gallimard, Antonio Munoz Molina pour Dans la grande nuit des temps publié au Seuil ou encore Patrick Modiano, prix Nobel français de littérature en 2015 pour La Petite Bijou publié chez Gallimard.

Ce prix, parrainé par le Département de la Charente a lieu dans le cadre du festival Littératures Européennes Cognac depuis 1995. Le jury présidé par l’écrivain Gérard de Cortanze a choisi ce roman de Matéi Visniec car il a « voulu mettre en valeur une œuvre toute entière tournée vers la défense des idées et du Savoir comme moyen pour l’homme et de s’élever et de lutter contre l’obscurantisme. »

Résumé du roman :

le-marchand-de-premieres-phrases-matei

L’homme contemporain, devenu un mutant de la société de consommation, est de plus en plus obsédé par les commencements. Il a faim de tout commencer et recommencer sans cesse. Un certain Guy Courtois en a d’ailleurs fait son gagne-pain et se propose de choisir pour les écrivains en mal d’inspiration – ce qui est le cas de notre héros – la première phrase de leur livre, puisque le plus important est de commencer. Entre les deux hommes s’engage alors une correspondance dans laquelle Guy Courtois révèle dans quelles conditions les plus fameuses “premières phrases” de la littérature mondiale virent le jour.

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !