Fil d'actus
Accueil > Non classé > Les écrivains qui ont raté leur bac

Les écrivains qui ont raté leur bac

Les résultats du Bac sont tombés hier, félicitations aux lauréats ! Pour ceux qui n’ont pas été reçus, rassurez-vous, vous ne passez pas à côté de votre vie. Longtemps avant vous bien des hommes célèbres ont échoué : ces écrivains et artistes ont donné leurs noms à des lycées, sont au programme de l’Education Nationale, et pourtant n’ont pas eu leur bac !

ecole

Faut-il avoir son bac pour écrire Les Rougon-Macquart et devenir l’un des plus célèbres écrivain français ?

En 1859, Emile Zola, élève au lycée Saint-Louis, passe un bac ès sciences. S’il réussit l’écrit du premier coup, il échoue lamentablement au cours des épreuves orales. Si bien qu’il décide de retenter sa chance l’année suivante, sans succès. Le jeune Émile rate son bac dès l’écrit. Il finit par trouver un emploi à la Douane en tant qu’employé aux écritures, puis attaché de presse pour Hachette, pour finalement devenir Emile Zola…  

Faut-il avoir son bac pour écrire La condition humaine et devenir ministre de la culture sous De Gaulle ?

Malraux, refusé au lycée Concordet en 1918 alors qu’il voulait y préparer son bac, décide d’abandonner ses études. Il effectuera par la suite quelques travaux pour le compte de René-Louis Doyon : dénicher des livres rares. Il pénétrera alors dans les cercles littéraires, publiera Lunes en papier (trois ans après avoir abandonné le bac), pour devenir finalement André Malraux… 

Faut-il… bon vous connaissez la suite, mais cette fois, il s’agit de l’auteur des Faux-Monnayeurs

Saviez-vous que le grand Gide avant d’être Gide était un tout petit André, pas clair du tout. Le malheur a voulu qu’il ait son bac, mais plus tard que prévu. Pour quelle raison ? Le petit Gide connait une scolarité intermittente dans la prestigieuse École Alsacienne, dont il est exclu « pour masturbation ». Aucun commentaire. Gide aura finalement son bac à 20 ans, pour finalement devenir qui vous savez.

Choses proscrites avant le bac : fumeries en tout genre et alcool de toutes les couleurs

Mais ça Jean Cocteau ne l’a pas entendu, ou n’a pas voulu l’entendre. Ce n’est pas bien grave puisqu’il est devenu The Cocteau de La Belle et la bête et des Enfants Terribles. D’ailleurs Les Enfants Terribles ne serait-il pas adressé à ses compagnons et compagnes d’orgie ? C’est surtout à cause de Pierre Dargelos, adepte de la désobéissance, que Cocteau devient un cancre, mais ça valait le coup, non ?

La flemme de passer le bac. Pas exactement…

Giono a eu la flemme. En réalité non, l’auteur d’Un Roi sans divertissement arrête l’école un an avant de passer son bac pour travailler (à 16 ans) en tant que commis de banque. Une décision courageuse pour subvenir aux besoins de sa famille dont la situation était très précaire (son père ne pouvant plus travailler à cause de sa santé).

Sous le pont Mirabeau coule la seine, mais pas de bac à l’horizon…

Guillaume Apollinaire serait bien triste d’apprendre qu’on l’étudie ou plutôt qu’on se sert de lui pour torturer des élèves qui n’apprécient pas la littérature. Bref, Guillaume, lycéen à Nice, n’a pas eu son bac mais peu importe puisqu’il a composé de très beaux poèmes. Ironie du sort, un Lycée à Nice porte aujourd’hui son nom…

Sacha Guitry

Le petit Sacha a été renvoyé au cours de sa scolarité plus de dix fois pour différentes raisons, plus ou moins graves qui l’ont progressivement “empêché” de passer son bac. Bon, lui-même ne devait pas être bien convaincu de l’utilité du bac. Toute sa vie, Sacha Guitry a voué une haine à l’école, la qualifiant de « colonie pénitentiaire pour enfants ». Anecdote amusante, son père, convoqué par l’un des nombreux surveillants généraux, se serait entendu dire  : « J’aimerais renvoyer votre fils, mais je ne peux pas: il ne vient plus. »

Mentions spéciales pour les sceptiques

Pierre Bérégovoy ou encore Christian Estrosi ont, pour l’un validé le certificat d’études, pour l’autre préféré la moto aux révisions. François Pinault a quant à lui quitté le lycée à 16 ans (oui, oui, François Pinault).

Entre nous,  « Zizou Christ » n’a pas son BAC non plus… Luchini ne l’a pas passé, Pierre Perret, Emmanuelle Devos, Jamel Debbouze, Gérard Depardieu…Et la liste est loin d’être exhaustive.

Alors, ratez votre bac tant que vous voulez, en espérant simplement que vous ayez une fibre artistique…

Mathis Goddet

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !