Fil d'actus
Accueil > Non classé > Les littéraires au pouvoir !

Les littéraires au pouvoir !

Les élections présidentielles de 2017 approchent à grand pas, et on se prépare à assister à un défilé de candidats plus engagés les uns que les autres. Mais si cette année, les littéraires décidaient de participer à l’événement pour espérer diriger le pays ? Lecthot vous présente les arguments percutants qu’ils pourraient avancer pour convaincre les Français.

litteraires-au-pouvoir

Ils ont la sagesse infuse

Parce qu’ils sont le plus souvent titulaires d’un bac L, les littéraires ont fait de la philo… beaucoup de philo ! Ils ont nagé dans cette discipline durant au moins une année entière. Et c’est que huit heures par semaine, ça forge une âme de penseur-rhéteur : désormais ils n’hésitent pas à utiliser leurs références irréprochables pour avoir réponse à tout ! Les Français se plaignent de la crise ? Plus personne n’a foi dans les chiffres proclamés par le Parti Mathématique. Les littéraires, eux, sauront toujours relativiser à renfort de citations. « Un obstacle au bonheur, c’est de s’attendre à trop de bonheur », disait l’écrivain Fontenelle. « Le bonheur est un idéal de l’imagination et non de la raison. », répliquait le philosophe Kant. « Il en faut peu pour être heureux », a affirmé l’ours Baloo. Autrement dit, ils nous rappellent en toute circonstance la valeur des choses simples. (Celles que vous pouvez trouver tous seuls, comme des grands !)

Ce stratagème est insuffisant ? Il est toujours temps d’envoyer les questions existentielles ! Parce que finalement, qu’est-ce que le bonheur, est-ce vraiment ce qui donne sens à la vie ? Ah ça y est, ils vous ont perdu. C’est presque magique. Voici une règle essentielle chez nos férus d’adages de vieux sages chinois : à chaque problème son problème et à chaque question sa question… dont la réponse est certainement dans le dictionnaire. Et il se trouve que d’après le dico des littéraires, le bonheur, c’est un bon livre et une tasse de thé.

Ce sont de fins stratèges…

Mais les littéraires ne se nourrissent pas exclusivement de sagesse en conserve. Ils dévorent aussi des ouvrages politiques, enseignant les meilleures techniques pour gouverner un peuple sans que celui-ci ne se révolte ! (Big up Le Prince de Machiavel !) Au passage, ils ont appris à manier les mots pour tenir des discours convaincants. Ainsi, à défaut de respecter leurs promesses, ils auront au moins l’air de croire en ce qu’ils promettent, contrairement à ces incompétents de scientifiques qui n’émettent que des « hypothèses ».

Aux urnes, citoyens !

 

Camille Launay

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !