Fil d'actus
Accueil > Non classé > Les métiers de l’édition

Les métiers de l’édition

Dans l’esprit de nombreuses personnes, la notion d’ « éditeur » demeure assez floue… Que se passe-t-il dans une maison d’édition exactement, et qui y fait quoi ? Pour éclairer votre lanterne, Lecthot vous présente aujourd’hui les principaux métiers de l’édition livresque.

metiers-de-l-edition-chaine

Lecteur/correcteur

Le lecteur/correcteur a pour mission de récupérer les manuscrits envoyés à la maison d’édition et en effectuer une première inspection. Certaines maisons possèdent un comité de lecture regroupant ces lecteurs, parfois bénévoles. Les ouvrages appréciés et validés sont relayés au secrétariat d’édition.

Secrétaire d’édition

L’emploi du terme « éditeur » sert souvent à désigner cette profession. Egalement appelé « assistant d’édition », le secrétaire d’édition est en charge de la correction des manuscrits retenus (comprenant la réécriture). Il gère les relations avec les auteurs et discute avec eux des modifications à apporter à leur ouvrage. Généralement, plus la maison d’édition est petite, plus le secrétaire endosse un rôle polyvalent. Dans les petites entreprises, il lui arrive ainsi d’exécuter le travail du maquettiste ou de l’attaché de presse. Et en l’absence de lecteurs/correcteurs, c’est aussi lui qui mène la première sélection. Il doit avoir une maîtrise très rigoureuse de la langue, être organisé et doté d’un bon « flair » pour repérer de futurs succès.

Traducteur

Il s’occupe de la traduction (avouez que ça vous surprend !), lorsque la maison d’édition publie des œuvres étrangères. Il travaille alors main dans la main avec le secrétaire pour produire un texte abouti, qui sera nommé « épreuve » et transmis au maquettiste. Là aussi, Français irréprochable exigé, mais aussi maîtrise parfaite de la langue qu’il traduit !

Maquettiste

Il s’occupe de la mise en page et de la présentation du texte, ainsi que de l’élaboration de la couverture du livre. Il peut également réaliser des brochures ou mettre en forme le catalogue de la maison. Travaillant sur des logiciels de graphisme, il se fait parfois aider d’un iconographe (souvent free-lance) pour trouver les images à utiliser.

Directeur d’édition

Le big boss de la maison, il décide de la ligne éditoriale, en créant par exemple des collections. Comme le secrétaire d’édition, il doit être un excellent planificateur et « sentir » les tendances pour anticiper l’évolution de son entreprise. Le futur du navire dépend grandement de ses choix éditoriaux et commerciaux, c’est pourquoi il a tout intérêt à être un solide capitaine. Dans les petites maisons, secrétaire et directeur sont parfois la même personne : constatez l’immense charge de travail que cela implique !

A noter que contrairement à une croyance populaire, ce n’est pas l’éditeur qui s’occupe de la fabrication des livres : c’est bien l’imprimeur qui occupe cette fonction, et c’est un tout autre métier ! Néanmoins, les maisons d’édition entretiennent des contacts étroits et réguliers avec les autres acteurs de la chaîne du livre : imprimeur, librairie, diffuseur (chargé de la promotion des livres auprès des points de vente) et distributeur (chargé de la distribution physique des livres aux points de vente).

Camille Launay

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !