Fil d'actus
Accueil > Non classé > Ces start-ups qui donnent un nouveau souffle au livre

Ces start-ups qui donnent un nouveau souffle au livre

start-ups-culturelles

Vous pensiez peut-être que le milieu de l’édition était figé et entièrement codifié, mais, depuis plusieurs années, de jeunes entreprises se lancent dans des projets innovants pour offrir une certaine diversité à l’édition française et aux lectures francophones. Zoom sur quelques-uns de ces phénomènes numériques.

Librinova

Cette plate-forme a été créée en 2014 par deux associées issues du monde de l’édition, Laure Prételat et Charlotte Allibert. Leurs 14 années en maison d’édition leur ayant permis d’identifier le potentiel de l’autoédition numérique, elles ont décidé de mettre leurs capacités au service des écrivains. Librinova transforme les fichiers Word en livres numériques, qui sont ensuite diffusés sur plus de 90 sites de librairies en France, dont Amazon et Apple. Même si l’auteur paie pour la maquette, il perçoit 90 à 100% des revenus générés par la vente de son livre et, une fois le seuil des 1000 exemplaires vendus atteint, il obtient l’aide de Librinova dans la recherche d’une maison d’édition traditionnelle, opération intitulée « En route vers le papier ».

Addictive pages

Créé en 2014 par Catherine Changeux et Isabelle Maisonnas, deux grandes lectrices ayant respectivement travaillé dans le milieu de la culture et de l’édition et dans le conseil en stratégie auprès de grandes entreprises, ce site propose aux lecteurs des séries littéraires s’apparentant à des séries télévisées. L’idée est que chaque histoire soit courte et addictive, pour que la lecture ne dépasse pas 45 minutes. Un chapitre représente un épisode. Les intrigues s’attachent aux ressorts classiques des scénarios de sitcoms ou de soap operas. Chaque semaine voit la publication d’un épisode, à la fois en format écrit et audio. L’applicationAddictive pages permet au lecteur d’accéder à ses chapitres partout où il le souhaite.

Iggybook

Iggybook est né du désir de Nicolas Francannet, Pierre-Yves Policella, Patricia Duliscouët et François Gerber de développer le marketing digital en France. Depuis son lancement début 2015, son but est d’aider les auteurs à développer une stratégie marketing professionnelle pour promouvoir leur livre au mieux. Il peut aussi bien s’agir de livres numériques que de livres papier, d’auteurs autoédités que d’auteurs publiés à compte d’éditeur. Iggybook propose aux auteurs de créer gratuitement leur site. Si certains services sont gratuits, d’autres sont payants, comme par exemple le design de couverture ou la création d’une bande-annonce. Les auteurs ont aussi la possibilité de convertir leur manuscrit au format ePub, pour ensuite le diffuser soit sur leur site auteur, conservant dans ce cas 100% des revenus, soit sur des sites de librairie comme Amazon ou la Fnac, conservant alors 50% des revenus.

Textolife

Cette start-up, fondée en 2014 par les deux sœurs Yasmine Bahri Domon et Laura Oberto, imprime des livres SMS. Comme leur nom l’indique, ces livres offrent la chance d’éditer des conversations SMS ou WhatsApp, pour que l’éphémère puisse enfin laisser des traces. L’utilisateur a simplement besoin de télécharger l’application sur son ordinateur ou son smartphone puis de sélectionner la conversation à imprimer. Il peut tout d’abord la relire dans son intégralité et supprimer certains messages, puis personnaliser le livre, en choisissant un titre et une couverture parmi 8 thèmes proposés. Il peut ensuite rédiger une introduction et l’accompagner d’une photo. Pour partager ces souvenirs avec son entourage, le client peut imprimer son livre en plusieurs exemplaires.

Collibris

Cette application web et mobile a été lancée courant 2015 par Nicolas Saubin et Paul Roy. Gratuite pour les lecteurs et payante pour les éditeurs, elle permet aux férus de lecture francophones de se créer une véritable bibliothèque numérique, qu’ils peuvent organiser comme bon leur semble. Ils ont la possibilité d’enregistrer leurs lectures en insérant le titre des ouvrages ou en scannant le code-barres, pour ensuite les commenter et les partager avec leurs proches et leurs amis et recevoir des conseils de lecture adaptés à leurs goûts. Comme l’application se veut « un véritable réseau social autour du livre », elle permet à chaque utilisateur de suivre des contacts, et d’avoir ainsi accès à leur fil d’actualité, à leurs lectures et à leurs commentaires. Les maître-mots sont le dialogue et le partage, pour que la lecture ne soit plus seulement une expérience solitaire.

Livre-moi(s)

Depuis janvier 2015, cette start-up, fondée par Aurélie Durand et Corentin Brossault, permet aux lecteurs de s’ouvrir à de nouveaux horizons littéraires. Le principe est simple : après s’être abonné au site et avoir spécifié ses goûts littéraires, l’utilisateur n’a plus qu’à surveiller sa boîte aux lettres. Tous les mois, il reçoit un livre sélectionné par Livre-moi(s). Tout lecteur peut y trouver son compte, qu’il soit « petit » ou « grand ». En effet, les petits lecteurs bénéficient d’un service personnalisé de conseil, ciblant les titres susceptibles de leur donner envie de lire plus. Les grands lecteurs, quant à eux, ont la possibilité de découvrir de nouveaux livres et d’assouvir leur soif de lecture sans même avoir à se déplacer, dans le cadre d’un rendez-vous mensuel qui réserve toujours des surprises.

Michelle Mbanzoulou

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !