Fil d'actus
Accueil > Non classé > Les start-ups du livre chez Ulule, entretien avec Mathieu Maire du Poset, directeur général adjoint d’Ulule.

Les start-ups du livre chez Ulule, entretien avec Mathieu Maire du Poset, directeur général adjoint d’Ulule.

mathieu-maire-du-poset-ulule1

Ulule, première plateforme de financement participatif d’Europe, a depuis sa création financé 11757 projets avec succès et récolté 47 454 021€. Lecthot s’est entretenu avec Mathieu Maire du Poset, directeur général adjoint chez Ulule, pour évoquer notamment la place du secteur de l’édition au sein de la plateforme.

Lecthot : Les projets Ulule de service / start-ups du livre ont-ils de bons taux de financement ?
Mathieu Maire du Poset : En règle générale, les projets liés au web (application mobile, réseau social, services, etc.) connaissent un taux de financement relatif sur Ulule. Lorsque l’on se trouve dans « l’immatériel », le financement participatif est toujours compliqué. Il est plus difficile de séduire les communautés lorsque le projet est impersonnel, les contreparties pour les gens sont plus difficiles à créer, les manières de sensibiliser la communauté sont plus complexes, etc. En quelques mots, on ne peut pas financer un réseau social ou une activité de services en amont par cette voie, les contributeurs ne sont pas en attente du prochain Facebook, et quand bien même ce dernier sortirait, il ne serait pas financé en amont par une communauté quelconque qui a besoin d’être touchée par quelque chose de beaucoup plus personnel / matériel. C’est pourquoi, a contrario, les projets spécifiques, tels que le financement d’un livre ou d’une BD, fonctionnent très bien.

L : Comment vous différenciez-vous des autres sites de crowdfunding dans la section « Edition et Journal » ?
M.M.P : Ulule est une plateforme généraliste, ouverte à tous les types de projets, dont la valeur ajoutée réside dans l’accompagnement personnalisé. Ulule est la seule des grandes plateformes internationales à conseiller tous les porteurs de projets qui bénéficient d’un manager dédié, leur indiquant comment communiquer, comment créer des contreparties pertinentes, etc.
En ce qui concerne précisément la rubrique Edition & Journal, ce qui distingue Ulule des autres plateformes tient principalement à la nature du parcours de ses fondateurs, tous issus du secteur culturel. Alexandre et Thomas ont eu des responsabilités éditoriales dans le passé (Alexandre est le fondateur du webzine fluctuat) ; quant à moi, je suis journaliste de formation. Si la plupart des gros projets médias passent par Ulule, c’est sans doute grâce à la combinaison de la sensibilité forte et du regard professionnel que nous adressons à ces projets.
Les projets liés à la BD sur Ulule ont collecté 2 millions en 5 ans, dont 1 million en 2015. L’immense majorité des collectes BD passe par Ulule.

L : Quelles sont les clés d’une campagne réussie ?
M.M.P : Il faut tout d’abord avoir une belle histoire à raconter. C’est le prisme indispensable pour créer une campagne et convaincre sa communauté que notre projet est intéressant, afin que cette dernière devienne ambassadrice du projet.
Mais ce n’est pas tout, il faut aussi que le porteur du projet s’investisse pleinement, et la réussite dépendra beaucoup de ce point. Il n’y a pas de miracle sur les plateformes de financement participatif, il ne suffit pas de mettre son projet en ligne pour que ça marche. Ulule fournit de l’aide aux porteurs de projets à travers un outil technique performant et un accompagnement personnalisé, mais il faut que le porteur de projet s’investisse a fond. On considère en général qu’il faut deux à trois mois de préparation pour un mois de collecte. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’essentiel du travail se situe en amont.

L :  Quels sont les plus grands succès Ulule dans le secteur du livre ?
M.M.P : L’un de nos grand succès est le projet « Comme Convenu » l’histoire en BD d’une start-up de jeux vidéo en Californie. Si la collecte a très bien fonctionné (271 093€ récoltés), ce qui a attiré notre attention est surtout le parcours atypique de Laurel, la porteuse de projet. Elle a publié depuis la Californie des planches de sa BD, gratuitement, à l’attention d’une petite communauté qu’elle a su bâtir durant un an. Lorsqu’elle s’est tournée auprès de cette communauté pour sa campagne de financement participatif, elle a connu un véritable succès, atteignant quasiment 8000 préventes de la BD.
Un autre exemple est celui de la maison d’édition « La poule qui pond », basée à Clermont-Ferrand, qui édite des livres pour la jeunesse. Cette maison fonctionne sur la base du financement participatif. Tous les livres qui sortent de leur maison passent par Ulule en amont (10 projets déjà réussis). Cela leur permet de faire face aux coûts de fabrication, d’impression, etc. Mais surtout d’obtenir un véritable feedback (combien de personnes sont intéressées, estimation du nombre de tirages, etc).

L : Le crowfdunding, simple effet de mode ou véritable outil de financement durable ?
M.M.P : Le crowdfunding est un outil de financement durable, j’en suis convaincu. L’effet de mode a certes existé, notamment en ce qui concerne l’aspect « financement alternatif » les plateformes ont beaucoup communiqué sur le fait que le financement participatif était le Graal absolu, pouvait remplacer les banques, etc. Cette vision là n’est pas très juste car les montants et les mécanismes ne sont évidemment pas les mêmes, mais surtout parce que la vraie force du financement participatif ne réside justement pas dans l’alternatif mais bien dans la différence ! Si le crowdfunding offre une « brique financière », il permet surtout de créer sa communauté, tester son produit et obtenir des feedbacks afin de développer un produit fini, parfaitement adapté à la demande.
Enfin, le financement participatif fait office de véritable levier : avoir réussi une collecte est un gage de réussite et permet d’aller voir d’autres acteurs ensuite.

propos recueillis par Victoire de Piédoue d’Héritot

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !