Fil d'actus
Accueil > Non classé > Mafia et littérature : un mélange explosif

Mafia et littérature : un mélange explosif

Tour à tour imaginée, idéalisée, et crainte, la Mafia est un sujet de fantasme qui fascine les écrivains et les cinéastes.
Lecthot vous propose une sélection de livres traitant de la mafia, aux couleurs locales d’Italie et d’Amérique. Récit bibliographique, roman, documentaire ou livre comique, écrit par des mafieux ou par le commun des mortels, bienvenue dans le labyrinthe littéraire de la mafia…

Le parrain, Mario Puzo : un grand classique de la littérature

le-parrain-mario-puzo

Don Corleone semble au premier abord être un bon père de famille, il s’occupe de ses enfants à la sicilienne tout en s’adaptant parfaitement aux règles de la vie américaine. Mais il ne faut pas s’y fier. Il est en fait l’un des chefs de la Mafia, hautement respecté et perçu comme un homme responsable et juste aux yeux de sa grande « famille ». Il est le Parrain.
La grande organisation souterraine n’arrive pas à rester discrète, les scandales ne cessent d’éclater, impossible de les ignorer. Mario Puzo dépeint dans ce livre un tableau de la société américaine rongée par les guerres de gangs et le crime organisé. Il dresse ainsi le portrait de la mafia américano sicilienne.

Malavita encore, Tonino Benaquista

malavita-encore

Une famille américaine s’installe en Normandie dans une petite ville calme et sans histoire. Le père prétend écrire un livre sur le Débarquement, la mère participe à la vie sociale du village, tandis que les enfants vont tous les deux à l’école. Mais cette famille n’est pas une famille comme les autres. S’ils veulent vivre une vie « normale » et s’adapter au quotidien tranquille de cette petite ville française, le passé les rattrape. Difficile de se séparer de vieilles habitudes quand on a été pendant aussi longtemps un parrain de la mafia…

Dans un deuxième volume, Malavita encore, Tonino Benaquista raconte la suite des aventures de cette famille atypique.

La mafia du chocolat, Gabrielle Zevin : un roman jeunesse

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Année 2083 à New York, les ressources naturelles diminuent sur terre et tout est rationné. Le chocolat et le café sont prohibés. Anya Balanchine est la fille du célèbre parrain du chocolat assassiné quelques années plus tôt. Anya doit donc s’occuper de sa famille du haut de ses 16 ans. Mais la jeune fille est vue d’un mauvais œil à son école étant donné le rôle de sa famille. Le jour où son ex petit ami se fait empoisonné avec du chocolat, elle est le parfait coupable. Anya doit alors, à son plus grand malheur, reprendre contact avec sa famille mafieuse qu’elle souhaitait éviter à tout prix.

Orgasme à Moscou, Edgar Hilsenrath : un roman humour

orgasme-a-moscou

 

En pleine guerre froide Anna Maria Pepperoni, la fille du parrain de la mafia new-yorkaise, se rend en URSS pour interviewer Brejnev. A son retour à New York, elle est enceinte de Sergueï Mandelbaum. Le parrain Nino Pepperoni décide donc d’exfiltrer Maubelbaum d’URSS pour le bonheur de sa fille. Il recrute un passeur qui s’avère être un dépeceur sexuel qui conserve les organes masculins dans son congélateur. Cette escapade folle et hilarante, entre mafia, guerre froide et amour, aborde le sujet de la mafia d’une toute autre manière.

Cosa Nostra – Histoire d’une grande famille de la mafia, Massimo Ventura : un livre documenté

cosa-nostra-histoire-d-une-grande-famille-de-la-mafia-9791095392019_0

La Cosa Nostra signifie « notre chose, notre affaire ». C’est une organisation criminelle encore très redoutée dans le monde aujourd’hui et ce livre nous raconte les origines, l’histoire et l’organisation de ce groupe. Entre parrains, organisation secrète, actions criminelles et code d’honneur, le lecteur découvre les dessous du crime organisé. La mafia opère particulièrement dans le domaine de l’économie aujourd’hui. A travers cette histoire de famille, Massimo Ventura nous explique les rouages de la mafia.

Gomorra, Dans l’empire de la Camorra, Roberto Saviano : témoignage d’un homme qui a vécu avec la mafia

gomorra

Roberto Saviano est né et a vécu sur les terres dirigées par différents clans camorristes. Il prend le parti dans ce livre de dénoncer et critiquer une réalité que personne ne veut voir. L’auteur dépeint la dure réalité de la mafia et la main mise que cette organisation a sur la vie des habitants de la région. Que ce soit sur le plan économique, social ou encore relationnel, la mafia contrôle tout entre Naples et la Campanie. Les seules règles qui valent sont celles qui sont imposées par les affaires, le besoin de vaincre la concurrence. Les guerres de pouvoir font rage et tout a un prix. Assassinats et trafics en tous genres sont des faits quotidiens, c’est ce que Roberto Saviano veut montrer au monde grâce à cet ouvrage. Après la publication et le succès de son livre il est menacé de mort et doit vivre sous protection policière permanente, encore aujourd’hui.

Vendetta, J.R. Ellory

vendetta

Le FBI est sur une nouvelle affaire, la fille du gouverneur de Louisiane a été enlevée. Mais le kidnappeur Ernesto Perez se rend aux autorités. Sa condition pour libérer la fille : rencontrer Ray Hartmann, un homme qui travaille dans une unité contre le crime organisé. Commence alors une longue confrontation entre les deux hommes au sein de laquelle Perez raconte petit à petit son parcours de tueur à gage pour la mafia entre Las Vegas et Chicago pendant 50 ans. Pourquoi toutes ces révélations ? Pourquoi Hartmann et pas un autre ? La mafia et les autorités sont sur le qui-vive.

Malerba, Giuseppe Grassonelli : autobiographie d’un mafieux

malerba

Giuseppe Grassonelli est né en Italie dans la région d’Agrigente. A partir des années 1980 il part en Allemagne pour faire ses études. Il doit ensuite retourner en Italie pour faire son service militaire et retrouve sa famille. C’est en 1986 qu’une grande partie de la famille se fait assassiner devant ses yeux. Giuseppe réussit à s’en sortir vivant et s’échappe en Allemagne. Après quelques années, il revient en Sicile pour organiser la Vengeance et une guerre sanglante commence alors entre les deux groupes mafieux : la Cosa Nostra et la Stidda. Giueseppe sera ensuite dénoncé à la police. Il est arrêté et emprisonné à vie. C’est en prison qu’il écrit ce livre autobiographique, pour raconter ses souvenirs. Dans une interview donnée au Parisien le 24 avril 2015, il déclare à propos de son livre : « Malerba n’efface pas mes crimes, il interroge surtout sur comment l’instruction peut combattre la violence. ». Pour lui, « Mieux vaut manier la plume que le pistolet. »

Marion Jardin

 

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !