Fil d'actus
Accueil > Non classé > Martin Gray, l’auteur du livre autobiographique « Au nom de tous les miens » est mort

Martin Gray, l’auteur du livre autobiographique « Au nom de tous les miens » est mort

Martin Gray, survivant de l’Holocauste et auteur du best-seller Au nom de tous les miens, récit autobiographique dans lequel il relate l’histoire de sa vie, est mort dans la nuit du dimanche 24 avril, à l’âge de 93 ans.

martingray

Une vie chargée d’épreuves

Martin Gray est un auteur franco-américain d’origine polonaise, juif, né à Varsovie en 1922. En 1939, l’auteur est transféré dans le ghetto de Varsovie où il commence un marché noir afin de ramener de la nourriture. Il est ensuite déporté au camp d’extermination nazi de Treblinka avec sa mère et ses frères. Il parvient à survivre mais sa mère et ses frères sont exterminés dès leur arrivée. Martin réussit finalement à s’échapper du camp et retrouve son père au ghetto de Varsovie qui meurt deux jours plus tard, fusillé sous ses yeux lors de l’insurrection de Varsovie. En 1944, il rejoint l’armée soviétique, mais il la quitte en 1947 pour se rendre aux Etats-Unis où il rencontre sa femme, Dina Gray. Il obtient la nationalité américaine puis part avec elle s’installer dans le sud de la France en 1960. Mais les tragédies se poursuivent et sa femme Dina Gray ainsi que ses quatre enfants trouvent la mort dans un incendie. Après avoir pensé au suicide, il décide de se consacrer à l’écriture afin de raconter l’histoire de tous les siens.

Au nom de tous les miens

Comment survivre à la tragédie ? Après cette énième épreuve Martin Gray décide d’écrire avec Max Gallo un livre autobiographique baptisé Au nom de tous les miens, témoignage poignant dans lequel il fait part des évènements qui ont bouleversés sa vie. Le roman fut traduit dans une vingtaine de langue mais certains passages, suspectés d’être romancés firent polémique. Le livre est adapté au cinéma en 1983 par Robert Enrico, avec Brigitte Fossey, Michael York et Macha Méril. En hommage à sa femme et ses enfants, il créé la fondation écologique Dina Gray. Martin Gray a également écrit 12 autres ouvrages, mais ne se considère lui-même pas comme un auteur mais comme un témoin, il déclare : « Je n’écris pas, je crie ». Il se remarie deux fois et a cinq enfants. En 2013, il devient citoyen d’honneur de Ciney. Il s’éteint donc à l’âge de 93 ans, deux jours avant son anniversaire.

Fanny Kalinine

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !