Fil d'actus
Accueil > Non classé > Matthieu Dhennin

Matthieu Dhennin

matthieu-dhennin

Lecthot vous présente Matthieu Dhennin, 40 ans, écrivain vincennois.

Lecthot : Comment vous est venue la vocation d’écrivain ?
Matthieu Dhennin : Je tiens depuis fort longtemps un site internet sur Emir Kusturica*. En 2006, frustré de ne pas trouver d’ouvrages en français sur mon réalisateur fétiche, j’ai rassemblé toutes les informations se trouvant sur mon site qui m’ont donné de la matière pour en faire un livre intitulé « Le lexique subjectif d’Emir Kusturica ». Passionné de littérature des Balkans, j’ai tenu à faire un clin d’oeil au Dictionnaire Khazar, ouvrage extraordinaire de Milorad Pavic. Ce livre se compose en trois parties et raconte des histoires plus ou moins longues qui se croisent, qui multiplient les points de vue, quitte à se contredire mutuellement. Dans son pays d’origine, en France, ou dans le reste du monde, Kusturica n’est jamais perçu de la même façon… Ce livre est paru aux Éditions L’Âge d’Homme, dans la collection Cinéma vivant dirigée par Freddy Buache. Cette première aventure m’ayant donné confiance, j’ai alors écrit un roman historique, intrigue alchimiste dans le Paris du XIVème siècle, qui a été publié chez Actes Sud en 2009 ; Saltarello. Mon second roman Migne Mystique, est paru en 2013 et se déroule dans un béguinage flamand du début du XVème siècle.

dhennin-saltarello

L : Pouvez-vous nous citer le ou les livres qui vous ont le plus marqué ?
MD : Le livre qui m’a le plus marqué est un livre très court de Jean Echenoz, paru aux Éditions de Minuit : L’occupation des sols. Cette brièveté d’environ 15 pages n’a d’égal que la puissance d’évocation suggérée. C’est, de fait, un véritable roman avec des personnages torturés, une histoire bouleversante, une fin inattendue, des rebondissements, des personnages se- condaires saisissants. Je pense avoir lu et relu ce texte une centaine de fois tant il est parfait, dans sa maîtrise de la langue, de la narration, des images suscitées.

L : Parlez-nous du manuscrit que vous promouvez actuellement sur Lecthot.
MD : Sur Lecthot, j’ai proposé trois manuscrits que vous pouvez lire gratuitement en vous inscrivant. Cette série intituléeRencontres contient trois romans ; Contrepoints, Contresens et Contrebandes, histoires aux intrigues singulières, s’appuyant sur les codes du polar. Véritables ponts entre les livres traditionnels et l’expérience numérique, les romans sont parsemés de QR codes : grâce à un smartphone, il est possible d’accéder à des bonus (photos, peintures, nouvelles, mini-sites, vidéos, plans, dessins, etc.) en les scannant directement depuis un écran d’ordinateur, une liseuse ou un livre papier.

Bien qu’elles se passent principalement à Paris, les intrigues de chacun des tomes rendent hommage à la folie des Balkans, source d’inspiration majeure mais pas unique. Je cherche donc un éditeur audacieux qui souhaite publier une série de romans décalés, novateurs, en phase avec le monde d’aujourd’hui.

Propos recueillis par Diane Daufresne.

 

* http://www.kustu.com – pour en savoir plus sur l’auteur : http://matthieu.dhennin.com

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !