Fil d'actus
Accueil > Non classé > SOS : mon enfant n’aime pas lire !

SOS : mon enfant n’aime pas lire !

 

enfant

« J’aime pas lire ! », « Lire, c’est pour les vieux ! », « T’as qu’à les garder, tes livres, moi je vais jouer à la Play ! ». Si vous avez déjà entendu ces phrases, ou d’autres qui leur ressemblent, cela veut sans doute dire que votre enfant n’aime pas lire. Vous nous avez lancé un SOS, et nous y avons répondu.

Ah, la lecture ! Quand on est parent, on se demande bien souvent si ses enfants ont hérité d’un gène qui les rend réticents à ouvrir un livre, peut-être une allergie héritée d’un arrière-arrière-grand-père, ou alors une malédiction jetée par le sorcier de leur jeu vidéo préféré. Vous êtes désespéré, vous avez tout essayé, même le vaudou, mais rien n’y fait : à chaque Noël, votre enfant vous jette à la figure le livre que, pensant bien faire, vous lui avez offert dans un beau papier cadeau. Sachez que votre cas – et le sien, d’ailleurs – n’est pas désespéré et qu’il existe quelques clés et astuces pour lui faire aimer la lecture.

Guidez

Si votre enfant n’aime pas lire, c’est peut-être parce qu’il a connu une mauvaise expérience : il a peut-être lu un livre qui ne lui était pas destiné. S’il a commencé à lire dans un genre qui ne lui correspondait pas, cela a pu le dégoûter. Il fait la même réaction de rejet qu’avec les légumes, qu’il a découverts par les brocolis : « Berk, je ne mangerai plus jamais de légumes ! » Il ne faut pas le laisser sur cet échec, mais l’aider à trouver son genre de prédilection. Les livres jeunesse offrent une grande diversité, autant pour les filles que pour les garçons. Et si vous lui trouviez un livre qui a pour sujet son activité favorite ? Ce peut aussi bien être un roman qu’une bande-dessinée ou un petit livre de contes. L’important est qu’il se familiarise avec les mots dans un domaine qui lui plaise. Mais pour ça, il faut déjà savoir ce qui le passionne. La communication est la clé.

Partagez

Même si la lecture est une activité très souvent solitaire, il est plus stimulant pour l’enfant, lorsqu’il apprend encore à lire, et même bien avant, de lire avec ses parents. C’est pourquoi le rituel du coucher est particulièrement important.  Selon une étudemenée par OpinionWay en 2013, 78% des parents considèrent que le meilleur moyen pour transmettre le goût de la lecture à son enfant est de lui lire des histoires dès son plus jeune âge. Alors pourquoi ne pas faire comme eux et prendre une dizaine de minutes sur votre emploi du temps de parent très occupé pour lui lire une petite histoire, qui lui permettra non seulement de s’endormir, et donc de vous laisser enfin respirer, mais aussi de rêver et découvrir que les mots peuvent lui être bénéfiques ? Si vous lui apprenez très tôt que les livres sont un allié et non un ennemi, il sera rassuré et prendra l’habitude d’ouvrir un livre, car il fera partie de son quotidien et sera synonyme de détente.

Montrez l’exemple

Si vous voulez que votre enfant lise, il faut peut-être que vous-même vous vous mettiez à la lecture, si ce n’est pas déjà fait. 46% des participants à l’étude d’OpinionWay estiment que c’est aux parents de donner le goût de la lecture aux enfants. Montrez-lui que vous prenez un grand plaisir à vous accorder une petite pause relaxante, un bon livre à la main. Vous pouvez ensuite discuter de votre lecture avec lui, devant un petit goûter, par exemple, tout en faisant preuve d’un enthousiasme débordant, car il ne faut pas non plus qu’il ait l’impression d’assister à un cours de français ! Il verra que la lecture permet de communiquer, de créer des liens, de faire rire, de faire peur, d’émouvoir et, très souvent, de rendre heureux. Pourquoi ne pas lancer un jeu ? S’il lit plus que vous en une semaine, vous l’emmènerez pique-niquer, ou jouer à la plage, ou manger au restaurant. Choisissez une activité qui lui fasse plaisir et qui resserre vos liens par la même occasion. Plus il lira, plus son goût pour la lecture se développera et s’affinera.

Respectez

La lecture doit avant tout être un plaisir, pas une obligation ni une contrainte. Si vous obligez votre enfant à lire, il se braquera et vous risquerez de le dégoûter pour de bon. Il faut respecter ses choix, ne pas le brusquer, et accepter d’être frustré dans vos attentes. Car votre enfant ne lira pas forcément autant que vous le souhaitez, ni le genre que vous souhaitez. Même si vous êtes un grand lecteur de classiques et que votre adolescent préfère les mangas, ou les magazines, ou les bandes-dessinées, respectez son choix et encouragez-le. L’important est qu’il lise, n’est-ce pas ? Si ses choix littéraires deviennent un sujet de conflit entre vous, il y a des chances pour qu’il abandonne la lecture pour de bon, ce que vous ne voulez pas, évidemment.

Soyez patient

La lecture et le goût des livres ne viennent pas forcément tout de suite. D’ailleurs, l’étude menée par OpinionWay a montré que seuls 11% des parents pensaient que le goût de la lecture apparaissait spontanément. Si un enfant est plus intéressé par ses petites voitures et ses poupées que par les livres que vous entassez dans sa bibliothèque, ce n’est pas bien grave. Il faut aussi du temps pour qu’il se découvre et se développe. Le rythme de l’enfant est primordial et doit être au cœur de votre réflexion. Si vous avez d’autres enfants qui, eux, aiment beaucoup lire, inutile de faire la comparaison, car cela envenimera la situation. Dites-lui : « Je comprends que tu aies besoin de temps, sache que je suis toujours là si tu as des questions à me poser », plutôt que : « Lis-moi ces trois livres avant la fin de la semaine, sinon tu es privé de télé pendant deux mois ». Tout ira bien.

Michelle Mbanzoulou

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !