Fil d'actus
Accueil > Non classé > Une biographie de Van Gogh à lire en intégralité sur mylecthot.com

Une biographie de Van Gogh à lire en intégralité sur mylecthot.com

Van-Gogh2-01

Je t’aime, moi non plus On avait tout dit de Van Gogh sauf peut-être cette relation si étrange entre les deux frères, le galeriste soutenant le génie, assez pour le faire survivre, mais jamais pour imposer le peintre majeur, maitre de l’émotion, que la femme de Théo a, plus tard, lancé dans le monde. En cent pages, ce double destin tragique fait d’excès et de vitupérations est tracé. Sans juger, il pose les faits, nous tient en haleine et bouscule nos idées reçues…

« Quelle malédiction peut faire frôler le succès de si près, sans l’atteindre jamais. On songe à Picasso, lui aussi peintre prolifique, qui n’a cessé de créer, débarrassé de tout souci matériel. Que nous aurait offert Van Gogh réconcilié avec la vie ? Et s’il n’avait manqué que très peu de chose pour déclencher le succès ? Un sourire, un geste, un mot… Pour mettre fin à l’enfermement de l’échec… Un rien, un coup de pouce un peu plus marqué d’un frère, soutien financier permanent, mais bloqué par une éducation rigoureuse qui lui interdisait de promouvoir un membre de sa famille. Et sans doute aussi un manque de vision, le frère insupportable et ingérable ayant progressivement masqué l’artiste… Peut-être même la honte secrète de devoir traîner dans son entourage cet exalté original… ou plus encore… Dans la famille, la respectabilité était un devoir absolu.

Que se serait-il passé si, au lieu de présenter un tableau de Vincent sans un commentaire, Théo avait usé de son talent pour convaincre tel mécène allemand et en faire le second client ? Ce succès aurait créé une confiance et certainement entrainé d’autres ventes. Le destin de Vincent aurait pris un tout autre cours ! À moins qu’il n’ait manqué autre chose, venant de lui et de son entourage ; une blessure jamais refermée qui en avait fait un être radical, hypersensible, recevant toute remarque comme une critique et toute critique comme un affront, toujours prêt à s’opposer, jusqu’à la mauvaise foi. Un hérisson en boule.
À la fin de sa vie, il ne souhaitait plus que peindre sans souci matériel. Ce fut le cas au fond d’un asile d’aliénés puis dans une bourgade discrète au nord de Paris, la maladie le libérant de la culpabilité d’être une charge permanente pour Théo. Malade donc irresponsable. Le prix à payer pour moins d’un an de paix relative, a été exorbitant.

Ironie cruelle du destin : Vincent a peint plus de mille toiles ; à une moyenne de cinq million d’euros l’unité – L’enfant à l’orange, retrouvé en 1990, s’est adjugé à plus de 30 millions – sa fortune se chiffrerait aujourd’hui en milliards d’euros… Évidemment, le prix de l’art n’a aucun sens et ne reflète que les caprices d’une poignée de chanceux pour qui l’argent ne compte pas ; il ne mesure pas le talent, mais simplement l’envie de certains acheteurs et leur adresse d’investisseurs attendant un retour. D’ailleurs, l’homme a disparu et ne demeure que la valorisation de son travail. On peut pourtant s’interroger sur le destin d’un peintre génial et Ryoei Saito a toujours expliqué réaliser d’abord un investissement, la qualité de « tableau le plus cher du monde » lui assurant la rentabilité de toute exposition. Museum Of Modern Art de New-York.

Vivre de sa peinture, réussir à payer ses toiles et ses tubes, assouvir ses modestes pulsions quand elles le reprenaient, boire son absinthe chez lui et au café et aller au bordel chaque quinzaine tant qu’il le pouvait encore. Ou créer une famille, avoir les moyens de l’entretenir et jouir du plaisir d’être ensemble, peut-être même dans l’amour de Dieu. Sont-ce là des besoins excessifs ? Étaient-ils hors d’atteinte du vivant de Vincent ? J’en doute. S’il revenait aujourd’hui parmi nous, Vincent serait en droit de se demander en nous renvoyant la question : « Qui a volé ma gloire ? »

Qui a volé ma gloire ?, à lire en intégralité sur MyLecthot.com

Commentaires :







Restons en contact !

Restons en contact !

Retrouvez le meilleur des dernières actualités, articles et interviews directement dans votre boîte mail ! 

Merci de votre inscription !